OBSERVER CEUX QUI NOUS INFORMENT

 

La Commission d’Études Ouranos (CEO) est peu connue au Québec et souvent critiquée en France pour ses positions. Dans les années 90, ce texte dans l’encadré démontre qu’elles n’ont rien pour charmer les gens à la recherche de révélations. 

 

 

PRATIQUES PSYCHIQUES ET FAUSSES CROYANCES

Instruments de déstabilisation du nouvel âge

 

Parallèlement à la globalisation qui pille la planète, une véritable conspiration prétend que l’actuel XXIe siècle s'ouvre sur une ère nouvelle «l'âge d'or», ou le nouvel-âge, celle de l'homme nouveau et d’un Nouvel Ordre Mondial. À l'heure actuelle, cette conspiration opère une véritable manipulation des esprits, en instaurant «la pensée nouvelle-âge» par la diffusion de fausses croyances et connaissances, relevant de l'occultisme, de la pratique d'expériences psychiques, de méditation, relaxation... etc. Cette action par la séduction vise essentiellement les jeunes qui représentent la société de demain.

Parmi ces pratiques occultes, le spiritisme prend un nouvel essor; la prétendue communication avec les morts (utilisant les techniques vidéo) se présente comme une nouvelle sorte de spiritualité. Cet attrait pour le «spirituel» et les fausses doctrines, dont la réincarnation, répondent d'un mouvement d'ensemble, sous des apparences multiformes, trompeuses et mensongères, afin d'atteindre tous les niveaux de notre société. Ces influences sont néfastes pour la conscience humaine, elles transforment la pensée, agissent sur le mental en atteignant le psychisme, en représentant un véritable instrument de déstabilisation. Cette banalisation de l'occulte dans le domaine publique, et son pouvoir de séduction des esprits, témoignent d'un profond malaise de notre civilisation, s'inscrivant dans une fuite en avant consécutive à notre déracinement des authentiques valeurs morales, spirituelles et traditionnelles.

Le but de cette conspiration occulte est de neutraliser toute résistance morale et spirituelle en anesthésiant l'esprit, en détruisant l'âme collective et individuelle de l'Ancien Monde, construit sur le fondement du christianisme, au profit d'une nouvelle forme de pensée et de croyance syncrétique, canalisée sur l'esprit mondialiste et universalisme: désorienter et égarer les esprits pour en faire des zombies sous contrôle du pouvoir occulte, oeuvrant à l'instauration du Nouveau Monde, et conduisant progressivement à une forme de totalitarisme, sans visage apparent.

La manipulation par les pratiques occultes, tel le spiritisme, agit sur le psychisme et la pensée, par le conditionnement et la suggestion mentale. Il y a donc atteinte au libre arbitre et altération de la conscience, tout en s'ouvrant sur les perceptions extrasensorielles. Il se créait alors une dépendance qui efface la volonté consciente, la personnalité substituée par l'action de l'inconscient, placée sous contrôle dans le cas d'un état de transe médiumnique, dit aussi channeling. Les conséquences sont similaires à celle de la drogue, du fait de l'atténuation du moi conscient: il y a modification de la personnalité, en courant le risque d’un contrôle télépathique proche de l'envoûtement.

 

 

Le cheminement de la CEO

Dès 1951, la CEO se fonde pour enquêter sur les phénomènes paranormaux et les manifestations ovni.  Trois ans plus tard, elle profite de la grande vague d’observations de 1954 pour acquérir une expérience bénéfique. Vingt ans plus tard, la CEO évite de conclure que les ovnis auraient une origine extraterrestre. Elle croit même que l’intelligence qui se retrouve derrière les ovnis n’est pas étrangère aux phénomènes paranormaux et aux contacts avec de prétendus esprits. Pour le démontrer, en 1972 J. M. Lesage utilise un médium. Lors de sa transe, un OVNI apparaît par-dessus une montagne dans la région de Montluçon, en France.([1])

En 1982, alors qu’une équipe solide se forme au Québec autour de René De Vailly et Gilbert Bordillon, la CEO vit une révolution intérieure en publiant Le Monde occulte du  surréel paraphysique, un livre de 350 pages mettant  fin à 30 années d’expertises. Le Monde occulte du  surréel paraphysique est à mon sens un essai très important qui met de l’avant une autre perception des phénomènes étranges et des ovnis. Malgré la croyance en des visiteurs de l’espace qui s’implante partout, particulièrement suite au succès du film La Rencontre du troisième type (1977) de Steven Spielberg, Pierre Delval ose affirmer que les ovnis seraient au centre d’une manipulation de la réalité, que l’intelligence qui se retrouve au contrôle du phénomène créerait un «cinéma paranormal», ou encore, une illusion plus vraie que la réalité. Il traite aussi du cerveau reptilien afin d’expliquer la mécanique biologique qui permettrait une manipulation de l’humain pour réaliser une transformation qui viserait une uniformisation.

Pierre Delval commente cette transformation chez les contactés dans ce passage du livre([2]): 

Il précise cette fois la mécanique dans cet autre extrait ([3]): 

Ouranos ne fait pas l’unanimité. Et heureusement!

Ce livre provoque des divisons inévitables au sein de la CEO et permet de lui coller l’étiquette «d’ufologie occulte», au point d’entamer sa chute vers une marginalisation qui ne cesse depuis. Dans le merveilleux monde de l’ufologie, le courage d’afficher des idées controversées peut même nous suivre de nombreuses années, si nous nous inspirons de ces mots du journaliste et écrivain Renaud Marhic tenus en 1995 pour critiquer La Vérité sur l’Ordre du Temple Solaire de René De Vailly. 

À la page 270 et 271 de son livre Les Extrémistes de l’occulte - II,  Renaud Marhic reprend sa critique en oubliant de mentionner que l’ouvrage de René de Vailly, assurément inférieur au sien, mais pas sans valeur pour cela, est né d’une censure des textes originaux. Pour ce qui est de Jimmy Guieu, cet ufologue français parti à la chasse des petits gris jusqu’à son décès, devait-il mentionner qu’il fut remplacé par René Samson en 1978? Plus tard, il joignit les rangs de ceux qui s’en prennent à la CEO à la suite de la publication du  Monde occulte du surréel paraphysique, ce qui me permet d’affirmer que Marhic a plus de points communs avec Jimmy Guieu que la CEO.  

Lorsque vient le temps de parler, ils se taisent

En 1995, la création de «rêves vivants», autre définition de «cinéma paranormal», passe à l’actualité scientifique par l’entremise d’un article de Science et Vie. Le neurologue canadien Micheal Persinger aurait provoqué accidentellement des illusions en générant des champs magnétiques de faibles intensités sur les lobes temporaux de patients. Certains se croient même au centre d’expériences se retrouvant dans des témoignages de rencontres extraterrestres. Je tente d’informer des ufologues de cette découverte en espérant un texte dans le magazine Enigma de SOS-OVNI Québec. Sans succès.  On préfère traiter de l’autopsie du mannequin de Roswell. Pour donner plus de poids à leurs entêtements, dans Énigma de février 1996, Le Mystère reste entier d’un auteur inconnu (l’article est non signé) cite les propos de Renaud Marhic à propos d’un texte sur le mannequin paru dans Science et Vie, en laissant l’impression que la source qui nous informe des travaux de Micheal Persinger manque de prestige.  

Bref, pendant que des ufologues accusent la science de ne pas collaborer avec l’ufologie, un Renaud Marhic en pleine forme frappe sur Science et Vie, en copulant avec un mannequin, comme s’il fallait oublier les expériences de reproduction de rêves vivants par des champs magnétiques. Ça c’est de la science...

La CEO maintient le cap sur ses impressions depuis plus de 25 ans

 Malgré l’engouement pour ce des canulars de l’autopsie de l’Extraterrestre de Roswell (1995), un dossier très médiatisé, pour ne pas dire trop, la CEO préfère s’attarder à des filières «occultes» se comparant au cas Sarah Smith et à des interrogations provenant de ces membres, dont ce petit texte de R. Rausher traitant des changements climatiques représente un exemple. Nous retrouvons aussi une complicité avec feu Serge Monast, un prolifique auteur proche de Pierre Vallière, un journaliste et le fondateur de la Presse libre Nord-Amércaine que nous avons la chance de découvrir lors de ses participations aux conférences et émissions de Richard Glenn. Est-ce que la CEO s’égare ou est-elle simplement alertée par ses intuitions et expertises?  Après les expériences de Persinger, en 2006, le Québécois Mario Beauregard, docteur et auteur du Cerveau à Dieu, «plaidoyer d’un neuroscientifique pour l’existence de l’âme» des éditions Guy Trédaniel, se penche sur les liens entre le cerveau et les expériences mystiques. Il est trop tôt pour que nous puissions anticiper la reproduction d’extases mystiques. Par contre, nous pouvons anticiper que le jour où nous aurons cette chance (est-ce déjà le cas?), des gens penseront, non à soigner nos dépressions, mais à nous manipuler au point d’admettre que la moindre lumière dans la nuit devienne l’éclat de Dieu.

Et ne croyons pas que ce jour arrivera, sans frapper sur ceux qui se révèlent des libérateurs. À cette fin, terminons notre lecture par ce passage des Cahiers d’Ouranos de juin 2009, signé de la plume de M. Lesage (Pierre Delval): 

Retour à la page d’entrée

 

 



[1]LESAGE J.M., Le Diabolique secret des O.V.N.I., La Commission d’Études Ouranos, 1993, pages 13 et 14.

[2]DELVAL Pierre, Le Monde occulte du surréel paraphysique, Ouranos, 1982, page 31.

[3]Ibid, page 39.